icarEditions /Catalogue

Articles /Stéphane de Gérando

A propos de l’œuvre pour bande seule et de l’écriture musicale de Jean-Claude Risset

 

Résumé

Le point de départ de ces deux articles est un entretien avec Jean-Claude Risset au sujet de son œuvre pour bande.

A partir d’éléments d’analyse, Jean-Claude Risset réagit suivant une organisation en onze chapitres : Titres des œuvres et classification thématique (1), Chronologie (2), Constations sur la durée globales des œuvres (3), Nombre de pistes – Potentiel technologique (4), Little Boy (5), Déterminisme acoustique et écriture, Techniques de synthèse et évolutions (7), Formes et segmentation du temps (Mutation 1, Electron-Positron, Echo pour John Pierce, Avel) (8), Invariants et nouveauté (9), La mémoire en question (10), La recherche d’ « un ailleurs » (11).

Parution : 2003 - Disponibilité : Immédiate - 15 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)

Création musicale, recherche, nouvelles technologies numériques et institution

Résumé

Suite à des remarques techniques liées à l’outil informatique, nous envisageons l’existence d’un décalage entre invention technique et création.

Puis, dans ce contexte, nous nous interrogeons sur le fonctionnement des institutions de recherche en prenant l’exemple de l’I.R.C.A.M., projet institutionnel de recherche et de création né dans les années 1970.

Parution : 2005 - Disponibilité : Immédiate - 8 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)

La notion d’apogée dans Lemme-Icône-Epigramme de Brian Ferneyhough

 

Résumé

Nous écoutons Lemme-Icône-Epigramme, oeuvre composée en 1981 par Brian Ferneyhough, en nous interrogeant sur la définition, la présence ou l’absence du concept d’apogée.

Des rappels au sujet du contexte historique musical contemporain permettent d’évoquer le concept d’œuvre apogée, Lemme – Icône – Epigramme occupant une place particulière dans la création pianistique contemporaine. Puis en partant d’une analyse de l’œuvre réalisée par Richard Toop en 1988, nous étudions les relations entre la notion d’apogée dans cette oeuvre, son matériau sonore initial et plus globalement sa forme.

Parution : 2005 - Disponibilité : Immédiate - 18 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)

La notion de frontière dans l'oeuvre musicale après 1945 : réalité ou utopie? - Exemples d'Ikhoor de Iannis Xenakis, d'Anahit de Giacinto Scelsi et de 4'33’’ de John Cage

Résumé

Nous envisageons trois interprétations de l’idée de frontière musicale, chacune illustrée par le choix d’une œuvre contemporaine.

D’après un commentaire auditif du trio à cordes Ikhoor (1978) de Iannis Xenakis, nous présentons la frontière comme un lieu de passage, une transition ou pont participant à la cohérence de l’œuvre. Le second exemple, Anahit (1965), de Giancinto Scelsi, introduit le concept d’« œuvre frontière », espace fermé par une perception indivisible de l’œuvre. L’« œuvre frontière » déplace le concept de frontière hors de l’œuvre. Le dernier exemple - 4’33’’ (1952) de John Cage - symbolise un continuum entre l’existence et l’art : c’est l’« œuvre sans frontière ».
Sans avoir la prétention de définir une typologie des frontières musicales, nous nous interrogeons davantage sur la relation esthétique parfois ambiguë entre frontière et œuvre.

Parution : 2004 - Disponibilité : Immédiate - 15 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)
 

Modèles de synthèse sonore informatique - Présentation des techniques de synthèse numérique et introduction à une esthétique du timbre synthétique

 

Résumé

Nous présenterons les principaux modèles de synthèse sonore en simplifiant les explications techniques pour mieux rendre compte du paradigme d’élaboration du timbre. Puis nous introduirons une pensée critique associée à l’utilisation musicale des modèles de synthèse et leurs développements scientifiques (JIM 2002), les différents modèles ne représentant pas les mêmes intérêts pour le compositeur soucieux d’inventer (et non de transformer) le timbre dans une relation à l’écriture de l’œuvre.

Les années 1970 ont vu l’émergence d’une pensée systématique liant harmonie et timbre. Aujourd’hui dans le domaine du son numérique, la problématique semble évoluer vers les concepts de modèle, de paradigme, de représentation et de contrôle du timbre.
La conclusion annonce déjà une autre ère de la pensée et de la réalisation, moins contrainte par des cadres paradigmatiques, comme si l’idée d’un méta-modèle représentée par la simple question du contrôle du son numérique pouvait faire oublier la question du choix du modèle. L’introduction à une esthétique du son synthétique, plus que de décrire des archétypes compositionnels, s’orienterait en définitive vers l’étude du rapport essentiel entre écriture et imaginaire de l’œuvre.

Parution : 2003 - Disponibilité : Immédiate - 13 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)

Non répétition et œuvre musicale contemporaine. Réflexions à partir de l’œuvre pour piano d’Arnold Schoenberg

Résumé

Des rappels concernant les spécificités de la théorie de l'information et des remarques analytiques au sujet de l'œuvre pour piano de Schoenberg sous-entendent une question d'ordre général intrinsèquement liée à l’écriture :

Pouvons-nous envisager l'existence de l'œuvre musicale contemporaine sans notion de répétition ?

Parution : 2000 - Disponibilité : Immédiate - 10 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)
 

Présence du répertoire populaire dans la musique occidentale savante - Points de repère concernant la période contemporaine 

 

Résumé

Si l’on se réfère au sens commun, le terme « populaire » induit une diversité et une richesse de signification, à l’image des notions d’appartenance à un peuple, de descendance, d’usage par le peuple ou de réalisations qui s’adressent ou plaisent au plus grand nombre.

La relation entre la définition générique du mot « répertoire » et déjà plus précise de « musique occidentale » souligne un vaste champ pluridisciplinaire qui irait d’une culture populaire au sens large vers une création purement musicale (et à aucun moment l’inverse). L’opposition entre les termes populaire et savant n’apparaît cependant pas dans le libellé du sujet. La liste jointe d’œuvres contemporaines confirme l’influence du répertoire populaire sur la musique occidentale spécifiquement savante.

Par ailleurs, ces œuvres dépassent le cadre d’une étude des « transcriptions et enregistrements des musiques de tradition orale qui ont inspiré les compositeurs de cette époque » (sous-titre du sujet du C.A.P.E.S.). Les ambiguïtés terminologiques, la position épistémologique, les différents points de vue (l’analyste, le compositeur, l’historien), la cohérence des choix font que les angles d’approche sont multiples, tant sur la forme que sur le fond. En dehors d’interrogations relatives au sujet lui-même, nous avons choisi de présenter des repères introduisant une relation entre des types d’influence populaire et des exemples d’œuvres savantes contemporaines (dix-neuf écoutes accompagnées de références discographiques).

Parution : 2003 - Disponibilité : Immédiate - 6 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)

Quatre variations sur une mort annoncée - Penser l'existence de l'opéra contemporain après 1978

Résumé

A la suite de la mort annoncée de l’opéra, il ne suffit pas de constater qu’il existe plus de cent cinquante opéras écrits depuis 1978 pour décrire un renouveau du genre ou tout simplement son existence. La question de la présence de l’opéra contemporain sert de trame conductrice et nous introduisons en définitive une approche susceptible de servir une analyse plus approfondie sur ce sujet.

Trois moments à la fois autonomes et complémentaires participent à la réflexion. Un rapide bilan historique élargi au traitement de la voix avant 1978 rappelle une situation musicale riche en potentialité. Puis nous présentons quatre opéras de compositeurs européens et américains appartenant à des grands courants esthétiques singuliers : Europera 5 (1991) de John Cage, Dédale (1995) d’Hugues Dufourt, El Niño (2000) de John Adams, Das Mädchen Mit Den Schwefelhölzern (1996) d’Helmut Lachenmann.

Après une interprétation personnelle des opéras de Cage (l’absence) et de Dufourt (la séparation) nous évoquons les projets d’un metteur en scène, Peter Sellars (« le dialogue ») et d’un compositeur, Lachenmann (« la totalité »). La dernière partie annonce une distorsion du commentaire premier provoquée par l’introduction de deux conceptions esthétiques de l’histoire musicale. Du progrès dans l’art (Theodor W. Adorno) à la métamorphose d’un genre (Danielle Cohen-Levinas), nous concluons sur une perspective encore différente qui éclaire à sa manière la problématique énoncée.

Parution : 2003 - Disponibilité : Immédiate - 10 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)
 

Se séparer pour découvrir un imaginaire – L’expérience d’une écriture musicale

 

Résumé

L’auteur expose une réflexion concernant ses orientations de recherche en écriture musicale, recherche liée à la volonté de se séparer de l’expression de ses émotions premières et d’un carcan culturel - historique, esthétique et technique - général.

Il souhaite favoriser l’émergence de brèches émotionnelles inenvisageables et imprévisibles et se surprendre ailleurs en lui-même par sa création. Cet article retrace une étape de son cheminement et ses interrogations.

Parution : 2002 - Disponibilité : Immédiate - 6 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)

Virtualité du son et écriture musicale : pour une création algorithmique du timbre

Résumé

Cet article retrace les étapes de notre recherche fondée sur l’écriture du timbre synthétique via le contrôle d’un modèle de synthèse principalement de type additif.

Une phase expérimentale montre les enjeux d’une relation entre l’élaboration d’un synthétiseur, son contrôle, la perception et l’écriture ou l’invention du timbre au-delà de références acoustiques naturelles et instrumentales prédéterminées (IIe et IIIe chapitres). Les premières constatations nous font actuellement évoluer vers un contrôle plus « efficace » et vertical de la synthèse (IIIe chapitre) tout en introduisant une problématique générale liée au « tout algorithmique ».

Parution : 2003 - Disponibilité : Immédiate - 15 pages

Commander l'article (prix : 3 €)
Télécharger l'article (prix : 2,20 €)
 

Liens | Administration | ©2007 3icar